L’histoire d’une légende qui s’écrit depuis 160 ans !

Les débuts

Créé en Angleterre en 1854 par les frères George et William Pinder, des spécialistes de l’art équestre, le cirque Pinder foule le sol français pour la première fois en 1868 pour une série de représentations. Très vite, les allers retours entre les deux pays se multiplient avant une installation définitive en France en 1904 sous la direction d’Arthur Pinder, le fils de William.

A sa mort en 1928, le cirque est racheté par Charles Spiessert, descendant de forains hongrois, qui va le moderniser et accroitre sa notoriété médiatique en accueillant des émissions de télévision et de radio en association avec l’ORTF.

Les années Jean Richard

Après sa disparition en 1971, c’est l’acteur Jean Richard qui en devient le propriétaire. Si le succès public est au rendez-vous, il n’en n’est pas de même concernant les finances et le cirque dépose le bilan en 1983.

L’arrivée de Gilbert Edelstein

Gilbert Edelstein, ancien collaborateur de Jean Richard, ne peut se résoudre à voir Pinder disparaitre et rachète l’entreprise persuadé qu’elle peut être relancée. Il modernise la gestion et renoue rapidement avec le succès populaire et financier pour en faire en quelques années l’un des fleurons du cirque français et européen. Cette formidable aventure, Gilbert Edelstein la partage avec sa famille et crée ainsi une nouvelle dynastie du cirque. Son épouse Andrée, participe activement à la réorganisation de l’entreprise en qualité de Directrice générale, et ses enfants, Sophie, grande illusionniste, et Frédéric, dompteur de fauves, sont des artistes reconnus.

2018, année du renouveau

Au printemps 2018, comme de nombreuses entreprises de spectacles,  Pinder fait face à des difficultés et doit arrêter sa tournée. Passionné, homme de défis, Gilbert Edelstein ne peut se résoudre à la disparition de ce fleuron du cirque qu’il a contribué à développer et faire vivre pendant plus de 30 ans. Entouré de son équipe, il décide que Pinder sera bien présent à Paris comme chaque année. Il confie la direction opérationnelle à son bras droit Claude Vonner et la direction artistique à Judicaël Vattier, un jeune artiste et metteur en scène déjà reconnu. Ensembles, ils font le pari de proposer un spectacle totalement inédit qui fait la part belle à la nouvelle génération d’artistes français, le tout dans le respect du cirque traditionnel, véritable ADN de Pinder.